Tout ce qui concerne le chevalier double :

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Tout ce qui concerne le chevalier double :

Message  Admin le Mar 24 Mar - 16:31

I-Définition de la nouvelle fantastique :

La Nouvelle fantastique est un genre narratif,. Elle introduit le lecteur dans un mode réel et crée l’ambiguïté. On peut dire que la nouvelle fantastique est une histoire impossible dans la vie réelle avec :

 Un début mystérieux
 Une fin surprenante
 Des personnages mystiques qui vivent des événements
irréelles.
 -Certains lieux (paysage lugubre, lieu isolé) et certains moments (la nuit, l'hiver) sont particulièrement propices aux manifestations surnaturelles.
Le récit s'achève en laissant le lecteur choisir entre une explication rationnelle et une explication surnaturelle. Le lecteur est soumis au doute : illusion des sens, folie du personnage, existence d’un au-delà terrifiant ?

II-La vie de Théophile Gautier :
Gautier, Théophile (1811-1872), écrivain français. Né à Tarbes le 30 août 1811, Théophile Gautier était issu d'une famille de petite bourgeoisie avec laquelle il vint rapidement s'établir à Paris. Il se destinait initialement à une carrière de peintre, mais le 27 juin 1829, il fit une rencontre décisive, celle de Victor Hugo, qui lui donna aussitôt le goût de la littérature.
Vers la fin de l’année 1830, Gautier commença à participer aux rencontres du «!petit cénacle!», groupe d’artistes et d’écrivains qui se réunissait dans l’atelier du sculpteur Jehan Duseigneur. Là, il se lia d’amitié avec Nerval, Pétrus Borel, Alphonse Brot, Philotée O’Neddy et Joseph Bouchardy.
Malgré ses difficultés matérielles, Théophile Gautier devint un poète presque officiel à la fin de sa carrière, sous l’Empire!; en 1868, il fut nommé bibliothécaire de la princesse Mathilde. À sa mort, survenue le 23 octobre 1872, Victor Hugo et Mallarmé témoignèrent de l’importance de cet écrivain par deux poèmes qui furent réunis sous le titre de Tombeau de Théophile Gautier (1873).

III-Résume du chevalier double :
Edwige la blonde devrait être aux anges, enfin enceinte de son vieux comte, elle se ronge cependant du charme trouble qu'un bohémien de passage lui a laissé. Le fils naissant au sombre regard et à la peau blanche et vermeille est fêté et nommé Oluf mais son thème astral contient deux étoiles, une verte et une rouge, comme si deux hommes avaient présidés à sa conception et l'influençait en alternance.
Le mire déclare qu'il sera très heureux ou très malheureux voire les deux à la fois.

De fait, un moment charmant, l'autre presque démoniaque, il fait la fierté de son père qui le voit et de sa mère qui garde son lourd secret. Le jeune homme grandit et reprend le titre de son père à sa mort et devient donc le nouveau comte de Lodbrog Il a 20 ans et ravage les cœurs disponibles sans pouvoir vraiment s'accrocher, sa mère est morte de ses angoisses mais le jeune désire enfin connaître l'amour qu'il pense avoir trouvé en la personne de la comtesse Brenda.

Las, celle-ci le rejette car refusant d'aimer deux hommes à la fois, le sommant de se débarrasser du chevalier à l'étoile rouge avant de lui céder, il quitte ne comprenant pas pourquoi la comtesse voit deux hommes alors qu'ils sont seuls.
Las, bourré de questions et alors qu'il retourne la voir à travers une terrible tempête, il se retrouve face à un chevalier au panache rouge tandis que lui porte un panache vert. Étant sur une étroite sente, l'un des deux devrait reculer pour laisser passer l'autre, un féroce combat entre les chevaliers et leurs molosses et alors que le heaume du chevalier rouge saute, Oluf se rend compte que tous les coups portés à l'autre le lui sont aussi et inversement et qu'il ne se bat que contre lui-même.
A cette révélation, son double maléfique s'évanouit en fumée et tout se calme.

Ses yeux sont devenus couleur de l'azur de la réconciliation céleste et la comtesse accepte désormais de l'épouser tandis que ses parents reposent enfin en paix.

IV-Personnages du chevalier double:

Les personnages de ce récit sont les suivants :

 Edwige : la comtesse, épouse de Lodborg et mère d’Oluf. Elle est « blonde et triste, plus morne que désespoir, elle porte en elle un très profond chagrin. »
 Lodborg : le comte, un vieux moustachu, mari d’Edwige et père d’Oluf. Il est « souriant dans son moustache gris.
 L’étranger : un homme beau comme un ange, mais qui possède un regard effrayant et un sourire qui glace de terreur. Il a « ses capacités de charmer à travers les poèmes qu’il chante tel un serpent qui fascine l’oiseau. »
 Oluf : le fis de Lodborg. Il est « tout blanc et tout vermeil, mais qui possède un regard noir comme celui de l’étranger. » Il est d’un courage sans pareil. Mais ses tendances sont contradictoires et se divisent en une de bonne Oluf et une seconde de mauvais Oluf.
 Brenda : une jeune châtelaine. Elle est sage d’esprit et sentimentale de cœur. Ces deux caractères complémentaires en elle seront la cause qui fera d’Oluf un nouveau brave au caractère singulier de bon Oluf.
 Le mire : un homme qui tire par des calculs précis l’horoscope concernant le fils Oluf.

V-Schéma narratif :

• Situation initiale :

Une future mère comtesse Edwige, triste dans son coin, supporte en son profond un immense chagrin. A cause d’un étranger de la Bohème qui chantait devant elle, elle sentait sr elle son effet pesant. Le mire prévoyait par ses calculs astrologiques que l’enfant subit un effet double de deux étoiles : l’une verte et l’autre rouge. Le comte espère avoir un fils qui sauvegarde la descendance.

• Evénement perturbateur :

L’enfant « Oluf », venu masculin au monde, est caractérisé par un double caractère : il est tantôt riant tantôt pleurant, tantôt doux envers le sein de sa mère tantôt mordant…

• Péripéties :

On constate plusieurs péripéties :
Péripétie 1 : relations échouées avec les femmes.
Oluf n’a jamais rendu heureuse une femme de celles que l’ont aime « Il n’a jamais impunément regarde une femme ou une jeune fille ; mais aucune de celles qui l’ont aime n’a été heureuse.

Péripétie 2 : Brenda la châtelaine le déçoit rendez-vous.
Défiant tous les dangers le long de sa route vers Brenda qui l’attendait au château : « défaites-vous du chevalier à l’étoile rouge, ou je n’écouterai jamais vos propos d’amour ; je ne puis être la femme de deux hommes à la fois. » Il n’en comprend rien et sort vite du château pour chercher comment résoudre cette énigme.

Péripétie 3 : Combat acharne avec son second à étoile rouge.
Le chevalier à l’étoile rouge se retrouve extériorisé, face à Oluf, et se met à le combattre pour une raison banale. Le combat était acharne et Oluf en sortit vainqueur.

• Dénouement :

Lorsque Oluf a battu son second, il constata que ce dernier lui ressemblait parfaitement et qu’une fois disparu, tout est rentre dans l’ordre en lui. La double étoile n’en est plus qu’une seule, verte, « signe de conciliation céleste. »

• Situation Finale :

Oluf revit Brenda, la retrouva joyeuse de voir devant elle un homme et un seul qu’elle pourra aimer tranquillement. Ils rejoignirent alors le palais ensemble.

Admin
Admin

Messages: 63
Date d'inscription: 23/03/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://abd-elmoumen.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum